• Monologue à 4 mains

    A l'instant même où les mots franchissent le seuil de notre bouche ils nous appartiennent vraiment. A cette instant précis, il ne sont plus des phrases que l'on balancent contre les parois de son cerveau pour voir ce qu'elles donnent! LE SILENCE DE NOS LEVRES FAIT MOURRIR NOTRE CORTEX CEREBRAL DE TROP D'AGITATION... Seuls les fourbes lâchent l'aveu et s'en vont en laissant derrière eux la désolation!!! Seuls les fourbes???... non, car mieux vaut arracher les mots à leur prison que se sentir prisonnier soi- même de ces mots-là! A L'INCONSISTANCE DES RELATIONS HUMAINES JE LEVE MON VERRE... elle nous permet de nous mentir en attendant que le vent tourne!!!!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :